La santé se met à l’ère du high-tech

Contrôler son taux de glycémie de manière automatique, se faire consulter par son médecin sans avoir à se déplacer à son cabinet, bénéficier d’un suivi postopératoire chez soi en se connectant seulement sur son smartphone, cela semble être du domaine de la science-fiction et pourtant ce sont des technologies qui existent déjà actuellement. Le domaine médical fait partie des domaines qui tirent profit de l’avancée technologique. Dans la suite de cet article, vous allez justement trouver quelques informations sur la santé connectée.

La santé connectée, un plus pour les personnes fragiles

La santé connectée ne signifie aucunement qu’on peut se passer de la présence d’un médecin, du moins pour le moment. En effet, les chercheurs se penchent actuellement sur la possibilité de combiner l’intelligence artificielle et internet pour réaliser des opérations chirurgicales à distance. À l’heure actuelle, la santé connectée est un concept qui permet au médecin de suivre en temps réel l’état de santé de son patient même s’il est chez lui. Concrètement, il existe des applications qui permettent aux patients de se faire consulter pour les petits problèmes de santé. Bien qu’elle ne remplace pas le médecin, ce type d’application évite les longues heures d’attente chez le médecin pour des consultations inutiles. La santé connectée profite surtout aux personnes qui ne peuvent pas se déplacer notamment les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies chroniques.

La santé connectée oui, mais….

Utiliser des applications pour connaître son état de santé sans avoir à se déplacer chez le médecin, s’informer sur son taux de glycémie ou sur sa tension artérielle, la santé connectée présente de nombreux avantages pour le patient. Cependant, elle peut engendrer une certaine forme de dépendance, certains auront tendance à se connecter sur ses applications à la moindre des choses. Il peut aussi faire paniquer inutilement le patient. Il ne faut pas oublier que le même symptôme peut renvoyer à plusieurs maladies. La protection des données et du secret médical pose aussi problème pour la santé connectée. En effet, on n’est pas à l’abri d’une éventuelle fuite de données.